︎︎︎


La peinture, c'est physique. C'est un travail de maçon, de plâtrier, de ravaleur, de démolisseur.
On couvre, on lisse, on ajoute et puis on enlève, on gratte, on efface et on recommence : c'est ça le métier de l'artiste-peintre, c'est la course poursuite d'une image rêvée pour l'apprivoiser, pour la plier à son propre désir, pour la figer. Jusqu'à l'épuisement qui conduit à une trêve sinon à la réconciliation.

Indifférente aux modes et aux classements, dans la vie comme dans son travail, Silvana Pintozzi est une nomade qui vit entre deux pays et deux cultures - l'Italie, son pays de naissance et la France, son pays d'adoption. Elle a exercé plusieurs métiers dans le domaine de la littérature, des arts plastiques et visuels, avec un fil conducteur constant, le désir de mettre la vie en images.

A exposé à Avignon, Arles, Marseille, Uzès et en Toscane.





Painting is physical. It is the work of a bricklayer, a plasterer, a renovator, a demolisher. One covers, smooths out, adds and then removes, scratches, erases and one starts again: this is what an art painter does. It’s the hunt for a dream image in order to tame it, to submit it to one’s will, to freeze it. To the point of exhaustion which leads to a truce, if not to reconciliation.

Indifferent to fashions and categorizations, in life as in her work, Silvana Pintozzi is a nomad who lives between two countries and two cultures – Italy, her country of birth, and France, her country of adoption. She has worked in different fields, in literature, in the plastic and visual arts, always with a guiding thread, the desire to capture life in images.

Has exhibited in Avignon, Arles, Marseille, Uzès and in Tuscany

︎   I  ︎   I  ︎